route bordée d'une forêt d'arbres en automne

Petite routine ayurvédique d’automne

La transition vers la saison froide est pour la plupart d’entre nous beaucoup moins réjouissante que l’arrivée des beaux jours.

 Et pourtant, il y a tellement à apprécier en automne !

« C’est pour que notre ciel,

Ne soit pas monotone,

Qu’elles se gorgent de soleil,

Les feuilles de l’automne. »

(Monique Moreau)

Un des principes fondamentaux de l’Ayurvéda, médecine de l’Inde ancienne, est que le cycle de notre corps suit de près celui de la nature. Etre et rester en bonne santé suppose donc un petit effort de notre part, celui de nous adapter à chaque saison.

En Ayurvéda, on dit que le dosha « Vata » est en aggravation de la fin de l’été au début de l’hiver. Ce qui signifie que l’élément « air » est prédominant en cette période de l’année.

Vata gouverne les fonctions du système nerveux et des mouvements dans le corps.

En automne, tout est changeant. Lumière, températures, humidité, vent peuvent passer d’un extrême à l’autre, sans crier gare ! De quoi nous faire perdre l’équilibre.

Avec toute cette agitation, rien d’étonnant à se sentir stressée, d’humeur changeante ou d’avoir l’impression de tourner en rond.

Et si on faisait un peu plus que de rajouter une petite laine pour se sentir vraiment bien en automne ?

C’est l’heure de se séparer de l’été et de vous réconcilier avec la saison des feuilles mortes !

forêt arbres avec feuilles oranges

1. Mais d’abord, est-ce bien l’automne chez vous ?

L’Ayurveda, c’est beaucoup, beaucoup de bon sens.

Alors commençons par la question fondamentale suivante : est-ce que là où vous habitez, c’est vraiment l’automne malgré ce que vous raconte le calendrier ?

Si vous habitez quelque part dans le Sud, il y a de fortes chances pour que l’été se prolonge jusqu’en octobre.

En Ayurvéda, on se fie aux qualités d’une saison, plutôt qu’aux solstices et équinoxes. L’automne est bel et bien là quand la météo devient changeante, que les températures baissent et que le vent se met à vous décoiffer. Inutile de commencer cette petite routine avant !

jeune femme méditant dans le soleil couchant

2. Routine, que je t’aime

L’automne peut nous faire perdre les pédales. Encouragé par les tourbillons du vent, notre mental se met à danser la salsa. Et sans même nous en rendre compte, nous nous retrouvons à faire un milliard de choses à la fois.

Pour nous ancrer fermement dans nos racines et garder notre enthousiasme, rien de tel qu’une routine automnale.

Cette saison nous invite au lâcher prise et à l’introspection, le temps rugueux vous donne la meilleure excuse pour prendre soin de vous.

Ce petit guide a été conçu pour vous aider à redéfinir votre routine saisonnière et échapper à la volatilité de l’automne !

Quatre mots d’ordre pour les quelques mois à venir : chaleur, ancrage, calme et cocooning.

jeune femme qui tient une tasse

3. La routine du matin

Réveil

En automne comme aux autres saisons, il est recommandé de se lever de bonne heure, mais la médecine traditionnelle indienne tolère en automne la grasse matinée jusqu’à 7h30 J car vous avez besoin de plus de repos que d’habitude.

Hygiène bucale

Au saut du lit et à jeun, on commencera par un petit bain de bouche de quelques minutes à l’huile de sésame (1 cuillère à soupe suffit) pour renforcer les gencives et se débarrasser des toxines. A leur contact, l’huile se transforme en pâte blanchâtre, signe que les microbes s’y sont fait piéger. Pensez à bien recracher le tout dans votre évier. La santé buccale étant le reflet de celle du reste du corps, ce petit rituel ayurvédique fait sens à une saison où notre système immunitaire est mis à mal.

Note : Même pas peur. Nous avons testé ce rituel ayurvédique d’automne et le goût de l’huile de sésame est beaucoup moins fort que son odeur. On a particulièrement apprécié commencer la journée avec une haleine neutralisée !

Un autre classique ayurvédique dans la même veine est le grattage de la langue. Tout comme le bain de bouche à l’huile de sésame, il enlève les toxines mais de manière plus ciblée. On peut le faire avec un gratte-langue en métal ou avec sa brosse à dent, bien rincée.

Petit Déjeuner

Avant l’ouverture du bal, on pourra se désaltérer avec une tasse d’eau chaude dans laquelle on aura rajouté du jus de citron et une cuillère de miel. 

Et ensuite, place au festin. Le petit-déjeuner est le deuxième plat le plus important de la journée en cette saison (après le déjeuner). Préférez un gruau chaud (flocons d’avoine cuits) avec des morceaux de pomme, de la cannelle et du sirop d’érable à des céréales avec du lait (la combinaison sec + froid, que cette routine essaye justement de contrebalancer).

Idéalement, on prendra son petit-déjeuner avant 9h du matin.

Vestiaire

Un pull doux et chaud, une écharpe colorée, des chaussures imperméables au froid et à la pluie, une paire de jolis gants. Cela peut paraître trivial mais couvrir son cou et ses extrémités est un must quand on veut éviter de flirter avec le rhume.

Voilà, vous êtes prête pour affronter la journée.

soupe de potiron

4. Une alimentation qui réchauffe de l’intérieur

En automne, nous aurons besoin d’une alimentation réchauffante, réconfortante, liquide et huileuse, pour pacifier « Vata ».

Saveurs à l’honneur en cette saison

Le salé (Lavana) : que l’on retrouve dans les condiments, à utiliser avec modération

Le sucré (Madhura) : il améliore l’immunité. On le retrouve dans les légumes racines mentionnés un peu plus bas, dans le miel, les céréales, le lait et le beurre.

L’acide (Amla) : il calme Vata et améliore le transit. On le retrouve dans les fruits, les produits laitiers, les aliments fermentés (vinaigre)

Bienvenu le chaud, exit le froid

En Ayurvéda, les choses semblables s’attirent et celles opposées apportent l’équilibre.

Pour contrer le froid, la sécheresse et le chaos de l’automne, on misera sur une alimentation chaude, hydratante et enracinante. Dites adieu aux salades estivales, aux crèmes glacées et aux cocktails frappés !

Les légumes racines

Les légumes racines et tous ceux de couleur rouge cuisinés à la vapeur, en soupe, en potée ou rôtis au four vont nous donner du baume au cœur. Si vous faites bouillir les légumes, pensez à récupérer l’eau de cuisson dans laquelle se sont échappés bon nombre des nutriments. 

A rajouter sur la liste de course : betterave, carotte, panais, cerfeuil, céleri, chou rave, gingembre, patate douce, rutabaga, topinambour, toutes les sortes de courge.

Les légumes racines riches en vitamines et minéraux sont une délicieuse option pour nous reminéraliser, nous rassasier et rebooster notre immunité.

Une alimentation lubrifiante

En automne, on n’hésitera pas à cuisiner avec de bonnes huiles et d’avoir la main un peu plus lourde que d’habitude. On pourra utiliser par exemple de l’huile d’avocat, de sésame ou d’olive. Une alimentation lubrifiante aide à nourrir le corps et à en préserver l’humidité et la chaleur tout en soutenant la digestion et l’élimination.

Le plein d’épices

En automne, on n’hésitera pas à rajouter des épices dans notre alimentation, surtout si nous sommes végétariens ou végétaliens et que nous mangeons beaucoup de légumineuses car elles réchauffent et nous aident à digérer. Vous pourrez ainsi utiliser de la cannelle, du curcuma, de l’ail, du clou de girfole, du gingembre, de la cardamome, du garam masala et pourquoi pas une touche de piment de cayenne ! 

Réglée comme une horloge

Pour une bonne digestion, un petit truc tout simple qui marche vraiment : manger tous les jours à la même heure. Malheureusement, notre culture ne nous y aide pas vraiment mais essayer en vaut vraiment la chandelle.

Pour le petit déjeuner, on veillera à ne pas le prendre après 9h. Et pour le dîner, idéalement 2 heures avant le coucher.

Déjeuner comme un roi, dîner comme un pauvre

Le déjeuner sera le plat le plus important de la journée.

Le dîner doit être le repas le plus léger de la journée car le feu digestif est à son plus faible le soir : au menu une bonne soupe bien chaude et du pain complet, faciles à digérer.

À mettre de côté le temps d’une saison

Pour contrebalancer Vata, on veillera à écarter temporairement de notre alimentation la nourriture sèche et craquante comme les biscottes et les crudités, mais aussi les aliments amers (choux).

Les aliments secs et craquants : chips, gâteaux apéritifs, céréales du matin, biscottes, les aliments crus, l’excès d’aliments amers (si on ne les cuisine pas avec des épices carminatives) : choux, légumes vertes, choux de Bruxelles, l’excés de piment, les excitants : café, thé noir, alcool.

salle de bain et affaires de toilettes

5. Dans la salle de bain

En automne, apprenons à consacrer un peu de temps pour nous chouchouter.

La médecine traditionnelle indienne recommande en particulier l’auto-massage à l’huile de sésame qui est naturellement chauffante - parfait pour les frileuses parmi vous – mais aussi naturellement nourrissante - parfait pour les peaux sèches !

Avec une cuillère à soupe d’huile de sésame, massez-vous agréablement les pieds et recouvrez-les ensuite de vos chaussettes pour ne pas salir votre lit.

Si vous prenez un bain, ajoutez-y quelques gouttes de votre huile essentielle préférée pour vous relaxer.

Si vous en avez l’occasion et l’envie, vous pourrez faire une petite séance de Hammam mais éviter le sauna, qui renforce Vata.

randonneuse dans la montagne en automne

6. Se dépenser sans s’épuiser

En cette période de l’année, préférez la régularité à l’intensité, au risque d’être à bout de souffle. A vrai dire, peu importe l’activité que vous choisissez, à condition qu’elle ne soit pas trop intense. Reportez votre préparation au marathon de Paris à un autre moment !

Vous pouvez par exemple :

  • Vous promener dans la nature et ramasser des pommes, des noix ou de jolies feuilles colorées
  • Danser
  • Randonner
  • Faire du stretching
  • Faire du vélo

femme en chien tête en haut

7. Pratiquer le yoga en automne

En automne, on adoptera une pratique du yoga qui nous ancre et qui nous restaure, en ayant recours majoritairement mais pas exclusivement à des postures qui favorisent l’enracinement. À cette fin, le Yin Yoga s’y prête parfaitement.

Vous pourrez par exemple vous détendre dans la posture de l’Arbre, de la Chaise, de la Charrue ou de la Chandelle.

Les flexions avant avec pression contre l’abdomen comme la Pince en Avant et ses variations vous aideront à réduire Vata tout en augmentant la puissance du feu digestif.

Et à l’approche des fêtes, nous pourrons inclure dans notre pratique des postures de yoga d’ouverture du cœur pour exprimer notre gratitude et renouveler notre paix intérieure comme La Tête de Vache, le Cobra ou le Chameau.

jeune femme lisant dans son lit

8. Activités du soir, bonsoir

Qu’il est dur de se sentir en pleine forme et en pleine santé quand les heures de sommeil fond défaut ! Si une bonne nuit de sommeil se prépare dès le matin, une routine du soir est tout aussi indispensable pour joliment clôturer la journée. 

Idéalement, il faudrait aller au lit vers 22h car après cette heure, c’est l’énergie Pitta qui prend le relai jusqu’à environ 1h à 2h du matin. Ce que certain appel leur « second souffle », période pendant laquelle ils abattent encore du travail et où ils se sentent très productifs. Oui mais à quel prix ?

Délimitez un temps calme d’au moins une heure avant le coucher, rien que pour vous.

Vous pourrez par exemple commencer par vous concocter une petite boisson réconfortante à base de lait (de vache ou de fruits à coque, selon vos préférences) dans lequel vous aurez dilué 1 cuillère à café de noix de muscade et un soupçon de sirop d’érable ou de miel. Cette boisson ayurvédique calme l’esprit.

Ensuite vous pouvez lire un bon livre, méditer dans le silence ou avec votre musique de relaxation préférée, écrire un journal, lister 3 choses positives qui se sont produites dans la journée, prier ou regarder vos ongles de doigts de pied pousser. L’embarras du choix !

Avant de passer un très bel automne, partagez avec nous dans les commentaires la routine que vous avez adoptée !

Et pour ne rien manquer des actualités de Géopélie, inscrivez-vous à notre newsletter ici en bas de page 👇 ou ici, nous n'en envoyons que deux maximums par mois ! 

Découvres nos autres routines ayurvédiques : 

Crédits photos :

  • Bruce Kashani
  • Benjamin Wedemeyer
  • David Lezcano
  • Eberhard Grossgasteiger
  • Giulia Bertelli
  • Jonathan Pendleton
  • Katie Rosario
  • Photoholgic
  • Oksana Taran

Sources :

 

 

 

 

 


Laissez-nous un commentaire !

Les commentaires seront approuvés avant d'être affichés.