forêt de sapins sous la neige

Petite routine ayurvédique d’hiver

Ralentir.

Voilà ce à quoi nous invite la saison hivernale, par tous les moyens possibles.

Ensoleillement plus court, journées plus froides, jardins plus dénudés.

Il devient fondamental de revenir à l’essentiel pour conserver son énergie vitale.

Vous avez toutes les bonnes excuses pour passer en mode cocooning et rester bien au chaud chez vous.

Soirées lecture au coin du feu, bain chaud aux huiles essentielles, tisane au gingembre à portée de main… Il y a mille et une façon de prendre soin de soi en cette période de l’année.

L’hiver est un moment propice à l’introspection, au calme et au silence, sans pour autant tout mettre en pause.

Quelles graines de projet allez-vous planter, pour que dès les premiers rayons du soleil de printemps, celles-ci commencent à germer ?

En ayurveda, on dit que le dosha Kapha est en aggravation pendant tout l’hiver, qui se caractérise par une saison froide, sèche et parfois humide dans certaines régions du monde.

Voici quelques astuces pour hiberner paisiblement !

jeune femme portant un manteau orange devant un chalet

1. Mais d’abord, est-ce bien l’hiver chez vous ?

 En Ayurvéda, on reconnaît une saison à ses qualités, plutôt qu’à son annonce dans le calendrier.

L’hiver est bel et bien là quand les températures chutent encore un peu plus qu’à la saison précédente et que l’air devient sec.

Regardez par la fenêtre ou sortez le petit doigt pour en avoir le cœur net.

Sous nos latitudes, l’hiver s’étend de mi-novembre à décembre-janvier. 

Inutile de commencer cette petite routine avant !

 

cheminée dans un salon

2. La routine hivernale

Tout comme en automne, on maintient l’heure de réveil un poil plus tard qu’en été.

Inutile de vouloir berner votre organisme, il sait que le soleil ne s’est pas encore levé !

Un réveil entre 7h00 et 7h30 vous assurera une bonne nuit de sommeil !

Si le temps invite à la torpeur, évitez de faire la sieste en journée sauf en cas de grosse fatigue. Ceci pour ne pas endommager votre capital sommeil ! Trop de temps passé à somnoler en journée peut rendre l’endormissement plus compliqué le soir.

Même si l’hiver rime avec grisaille, essayer de vous exposer à la « lumière » du jour pour capter les quelques rares rayons du soleil. C’est bon pour le moral et votre horloge biologique.

Conseil valable à toutes les saisons, essayer de vous lever et de vous coucher aux mêmes horaires et d’avoir des heures de repas similaires d’un jour à l’autre. Être réglé comme une horloge facilite la digestion et vous donne de l’énergie.

En hiver, l’organisme ralentit et est exposé à plus de fatigue. Nous risquons donc de tomber malade ou de prendre du poids sans nous en apercevoir.

Faisons donc du renforcement de notre système immunitaire le pilier de notre routine hivernale pour être en pleine forme une fois le printemps arrivé.

soupe de légumes

3. Alimentation

Les mots d’ordre en cette saison sont gras et chaud.

Sans pour autant faire d’excès pour ne pas provoquer de lourdeurs d’estomac et d’accumulation de toxines dont il faudra se débarrasser au printemps.

La tartiflette c’est tellement bon…en petites quantités.

Favorisez une alimentation nourrissante, réconfortante et lubrifiante, en privilégiant les légumes de saison cuits (servis chauds en soupe, potage, potée ou curry) et les saveurs douce, acide et sucré.

Au marché, mettez le cap sur les courges, betteraves, carottes, les patates douces mais aussi sur les légumes verts comme le fenouil, le poireau ou le chou.

Faites aussi le plein d’oléagineux (amandes, noix, graines de lin, de tournesol, de courge, etc…), super bons pour la santé et excellente alternative aux sucreries en cas de petit creux.

Certains légumes et céréales vous aideront à combattre le développement et l’accumulation de mucus dont nous sommes souvent la proie. Ce sont le poireau, la betterave, le céleri, le chou, les endives mais aussi l’orge, le millet, l’avoine, le riz ou le seigle.

En hiver, votre feu digestif « Agni » est au ralenti et rien ne pourrait tant le mettre à mal que des crudités ou des aliments et boissons trop froids.

Côté épices, tout comme en automne, continuons à les utiliser ! Poivre noir, piment de Cayenne cannelle, gingembre, cardamome, etc… ont des propriétés réchauffantes et relèvent délicieusement les plats.

Si vous aimez boire des tisanes ou des chaï latte, sucrez avec du sirop d’agave ou d’érable plutôt qu’avec du miel, à moins de les laisser refroidir. Selon l’Ayurveda, le miel deviendrait toxique lorsqu’il est chauffé à plus de 40°C.

Une des recettes ayurvédiques que je préfère, surnommée « plat de diète », est le kitchari. Véritable potée à l’indienne, elle réchauffe les corps et les cœurs au plus froid de l’hiver.

huiles essentielles

4. Hygiène

Là aussi, la routine que l’on avait adopté en automne, s’étoffe et se poursuit.

On continue avec les bonnes habitudes : se laver la langue au réveil suivi d’un bain de bouche à l’huile de sésame, se nettoyer le nez et se masser à l’huile de sésame chaude.

Pour aller plus loin, on pourra lubrifier l’intérieur des narines à l’aide du petit doigt avec la même huile de sésame que l’on utilise pour le corps.

Pensez à bien couvrir les zones du cou, de la poitrine, de la tête et des oreilles, susceptible de ne pas apprécier les courants d’air.

Et comme la nature est monochrome, c’est le moment de sortir nos pulls les plus chatoyants – jaune, orange, rouge, rose - des placards.

jeune femme dans la posture du guerrier

5. Effort

Côté cardio, on continue à ralentir à l’exception de sorties en luges, raquettes ou ski si attendues qui nous rappellent que nos muscles n’ont finalement pas encore complètement fondu.

Veillez cependant à ne pas mettre la barre trop haut.

On attendra patiemment la fin de l’hiver pour reprendre des sports plus actifs.

Une balade en extérieur sera la bienvenue, à condition de bien se couvrir.

Et si vous avez remis la main sur votre vélo d’appartement, sachez que c’est le meilleur moment de l’année pour transpirer, sans mettre le nez dehors.

jolie bougie allumée

6. Pratiquer le yoga en hiver

Dans votre pratique du yoga, faites revenir un peu de chaleur sur votre tapis, sans pour autant tomber dans la léthargie.

Les postures revigorantes et expansives comme la salutation au soleil et les guerriers I et II chasseront la grisaille de vos pensées.

Les postures d’ouverture du cœur et du thorax comme la charrue, l’arc, le cobra, aideront à dégager les voies respiratoires.

Les flexions avant ou arrière étireront le corps tout en douceur.

Selon les envies, on pourra tester le yin yoga ou le nidra yoga.

Peu importe vos préférences, l’essentiel en cette saison est de pratiquer avec encore plus d’intention et de précision.

Pourquoi ne pas choisir une affirmation positive qui vous tient à cœur en début de séance ?

journal intime

7. Introspection

L’hiver est une saison propice à l’ouverture du cœur et donc à l’introspection.

Regardez à l’intérieur de vous-même ! N’êtes-vous pas curieuse de ce que vous pourriez bien y découvrir ?

Pour suivre le thème de la détente et de la contemplation, on pourra sortir les crayons de couleur et les mandalas du placard ou s’adonner à toute autre activité qui calme le système nerveux.

A l’image de la nature qui se dépouille, on en profitera aussi pour faire du rangement et du tri, en revenant à l’essentiel.

Se reposer tout en évitant la paresse et l’inertie, voici le défi que propose la saison de l’hiver !

Et vous, quels sont vos petits rituels d’hiver ? Partagez-les avec nous dans les commentaires !

Découvrez ici nos tenues de yoga écoresponsables fabriquées en France à partir de matériaux recyclés parfaitement adaptées à la pratique de tous types de yoga ! 

Et pour ne rien manquer des actualités de Géopélie, inscrivez-vous à notre newsletter ici en bas de page 👇 ou ici, nous n'en envoyons que deux maximums par mois !

Crédits photos :

  • andrea davis
  • atle mo
  • boxed water is better
  • mariana rascao
  • megan markham
  • nati
  • prophsee journals
  • soulsana

 

Sources : 


Laissez-nous un commentaire !

Les commentaires seront approuvés avant d'être affichés.