jeune fille regardant des vêtements sur ceintre

Acheter des vêtements éthiques et écoresponsables : comment ne plus se faire avoir

Si vous vous intéressez au sujet, c’est très probablement :

  • que le mode de fonctionnement de la (hyper) fast fashion vous révolte
  • que le changement climatique vous inquiète et que vous avez l’envie sincère de faire un effort
  • que vous avez décidé de changer progressivement votre façon d’acheter pour vous soustraire de la société de consommation

Dans un cas comme dans l’autre (et qui sait peut-être les trois), ça mérite des félicitations !

Bravo 🎉🎉🎉

Alors, comment arrêter de se faire avoir par les subterfuges du greenwashing de certaines marques ?

Comment s’assurer qu’un vêtement est bel et bien fabriqué de manière éthique et écoresponsable ?

C’est ce que nous allons explorer dans ce billet en vous donnant des outils concrets pour devenir des pros !

vêtements suspendus sur un portant

1. La perfection n’existe pas

Afin d’éviter toute déception, sachez qu’aucune marque n’est parfaite et ne le sera jamais…

Le simple fait de produire des vêtements a un impact sur l’environnement.

Pour une empreinte carbone nulle, préférez porter les vêtements que vous avez déjà, ou la seconde main !

Si vous avez besoin de neuf, de belles marques comme Géopélie se donnent un mal de chien pour faire bouger les choses et s’engagent pour une mode différente

Chaque marque place le curseur là où cela fait sens pour elle.

Certaines privilégient la fabrication locale, d’autres des matériaux plus vertueux, d’autres encore font les deux (nous par exemple 😉).

Sachez que la simple mention « made in France » ou « made in Europe » ne rend pas un vêtement écoresponsable, le transport en avion depuis la Chine par exemple ayant moins d’impact que la production des matières textiles utilisées.

ceintres dorés

2. Définition d’une marque éthique et écoresponsable

Une marque éthique et écoresponsable est fière de l’être, cela fait partie de son ADN.

Aucune raison donc de cacher ou omettre des informations.

Si vous ne trouvez pas les infos que vous recherchez, c’est qu’il y a anguille sous roche.

Vous voulez quand même avoir une réponse ? Contactez le service client, qui ne devrait pas sourciller à la vue de questions un peu dérangeante.

Pas de réponse du service client ?

Fuyez !

Pour résumer, une marque éthique et écoresponsable tente par tous les moyens de produire le plus localement possible, en utilisant des fibres textiles ayant le moins d’impact sur l’environnement possible, tout cela en évitant les soldes, la publicité à outrance et une rotation des collections à gogo puisqu’elle ne peut tout simplement pas se le permettre financièrement.

Et au cas où ce n’était pas clair, elle communique de manière transparente !

Pour découvrir notre démarche d’écoconception, consultez notre infographie si vous êtes pressée ou lisez notre article complet sur nos engagements si vous avez plus de temps ! 

jeune femme travaillant sur son ordinateur

3. Boîte à outils : devenez Sherlock Holmes

Pour savoir si une marque est bel et bien éthique et écoresponsable, pas de secret !

Il faut faire un petit travail d’inspection, indispensable pour trouver toutes les informations.

Chaussez votre monocle, c’est parti !

Regardez notamment :

  • La composition du tissu (idéalement du recyclé ou des matières naturelles ou artificielles certifiées)
  • Le lieu de fabrication (idéalement en Europe, ou mieux encore en France)
  • Le nombre de collections par an (4 grand max)
  • La marque propose-t-elle la précommande ?
  • Y-a-t-il une page de solde ou un outlet ?
  • Etes-vous bombardée de pub ou plutôt poursuivie par les cookies après avoir quitté le site web ?

Si vous ne trouvez pas les informations que vous cherchez, référez-vous au point 2.

morceaux de tissu jetés pêle-même

4. Les matières utilisées

Le choix de la fibre textile joue un rôle fondamental puisqu’elle représente 63% de l’empreinte carbone totale du vêtement. Le tricot / tissage, ennoblissement / teinture et la confection ne comptent que pour 30%, et l’emballage et la logistique pour 7% !

Source : étude la belle empreinte ADEME

Pour rappel, le coton à moins qu’il ne soit bio, consomme énormément d’eau.

Les fibres synthétiques comme le polyester et le nylon sont des dérivés du pétrole.

Les fibres artificielles comme la viscose sont extrêmement polluantes.

Privilégiez donc :

  • Les fibres recyclées (fruit de l’effilochage de déchets textiles) ou upcyclées (fin de rouleaux de tissus) pour un très faible impact environnemental (c’est ce que nous faisons 😉)
  • Les fibres naturelles peu polluantes ou peu consommatrices d’eau comme le lin, le chanvre, la laine
  • Le coton bio au coton traditionnel, à condition qu’il soit labellisé GOTS (sachez qu’il y a plus de coton bio vendu sur le marché qu’il n’en est produit, trouvez l’erreur 🤪)
  • La viscose certifiée ECOVERO à la viscose standard

A fuir absolument : le polyester non recyclé !

Les marques éthiques et écoresponsables adoptent souvent une vision globale et pensent les moindres détails : le packaging, les étiquettes, la papeterie sont écoresponsables aussi !

Chez Géopélie, on utilise uniquement des matériaux recyclées, pour les vêtements comme pour le packaging, yeahhh 💪 !

atelier de confection

5. Lieu de fabrication

De part les lois du travail et les rémunérations minimales en vigueur, le lieu de fabrication nous donne une bonne indication des conditions dans lesquelles sont fabriquées les vêtements.

Connaître le lieu de fabrication permet de savoir si une marque est éthique (et non pas écoresponsable).

Les pays comme le Portugal, la France, l’Italie, l’Espagne sont soumis au droit du travail européen qui garantit le respect des ouvrières et ouvriers.

A contrario, le Bangladesh, l’Inde, la Chine, le Cambodge, le Vietnam, la Turquie sont loin des standards européens, en témoigne l’effondrement du Rana Plazza le 24 avril 2013 qui abritait des ateliers de confection pour des marques comme Mango, Benetton, … ayant fait plus d’un millier de morts et de blessés.

Chez Géopélie, nous avons fait le choix du made in France 🇫🇷 et on vous explique ici pourquoi.

bobines de fils blancs

6. Les labels

Les labels sont un plus !

Mais sachez que toutes les marques n’ont pas forcément les moyens de se les payer.

Si vous trouvez un vêtement fabriqué localement (voir point 5) dans un matériau écoresponsable (voir point 4), c’est déjà très bien !

Voici quelques labels à connaître et comprendre :

  • Oeko-tex Standard 100 : garantit que le vêtement ne contient aucun produit chimique nocif à la santé, mais rien d’autre
  • GOTS : pour Global Organic Textile Standard qui garantit le caractère biologique des fibres et la responsabilité du point de vue social et environnemental de la transformation et de la fabrication textile.
  • GRS : pour Global Recycled Standard qui garantit que le tissu est bien composé de matières recyclées
  • Made in France : ceci n’est pas un label règlementé, on vous explique tout sur la mention made in France par ici
  • France Terre Textile : garantit qu’un produit textile a été majoritairement fabriqué en France, au moins 75% des acteurs de la chaîne de fabrication devant être labellisés France Terre Textile. Le Saint Graal quoi 🥇 !

collections de vêtements présentée dans un magasin 

7. Taille et fréquence des nouvelles collections

Certaines marques adorent mettre en avant leurs vêtements éthiques et écoresponsables…qui ne représentent qu’une infime partie de leur collection.

Attention donc à l’arbre qui cache la forêt !

Une marque éthique et écoresponsable produit de manière raisonnée, en petite quantité, en utilisant parfois le modèle de la précommande pour ne fabriquer que ce qui a été commandé et éviter ainsi la surproduction.

Le nombre de collection par an est faible (on est loin de la rotation toutes les deux semaines chez Zara) et la taille des collections raisonnée.

devanture d'un magasin pendant les soldes

8. Un marketing raisonné

Les marques de vêtements éthiques et écoresponsables font une concession sur leur marge pour proposer des prix qui ne soient pas complètement en dehors du marché et inaccessibles pour la plupart.

Cela me fait d’ailleurs penser que j’ai écrit un article entier sur comment concilier budget et garde-robe écoresponsable.

Marge faible est synonyme de budget pub très limité et d’absence de solde.

Car cela mettrait financièrement en danger la marque !

Une marque qui s’auto-proclame éthique et écoresponsable et qui propose des soldes à tout bout de champ avec des démarques supérieures à 20% est plus que suspecte.

Une marque écoresponsable « pas cher », ça n’existe pas !

 

Voilà, vous savez tout pour ne plus vous faire avoir ! Je vous souhaite un shopping plus conscient et éclairé !

Sereinement Yoga,

Delphine


Laissez-nous un commentaire !

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.