oiseau tropical posé sur une branche

Les postures de yoga aux noms d’oiseaux

En créant Géopélie, je voulais un joli nom de marque qui fasse subtilement référence à l’univers du yoga…et j’espère y être arrivée 😉

Géopélie, c’est le nom de la plus petite des colombes du règne animal, symbole de paix et d’amour.

Et c’est aussi un clin d’œil aux nombreuses postures de yoga qui portent un nom d’oiseau.

Nombreuses, oui ! Mais comment s’appellent-elles ?

Je me suis rendue compte avec stupeur que je n’étais pas capable d’en lister plus de 3 et du coup, j’ai eu envie de faire une recherche plus complète.

Figurez-vous que j’ai trouvé 13 postures de yoga portant des noms d’oiseau et que j’ai pris le temps de détailler ci-dessous.

Et vous, vous les connaissiez-toutes ?

 

1. La posture de l’aigle ou Garudasana

Garudasana fait partie des grands classiques et met en scène le roi des oiseaux.

Bienfaits : la posture de l’aigle assouplit et renforce les articulations des chevilles, des hanches, des épaules et des poignets.

Comment faire la posture : en partant de la posture de la montagne, positionnez vos jambes à largeur de bassin. Fléchissez légèrement les genoux et enroulez votre jambe droite autour de la jambe gauche. Venez accrocher votre pied droit derrière votre cheville gauche. Tendez les bras devant vous en enroulant le bras gauche autour du bras droit, le coude gauche au-dessus du coude droit. Prenez le temps de faire 5 respirations profondes avant d’inverser.

jeune femme dans la posture de l'aigle

 

2. La posture du corbeau ou Bakasana

La posture du corbeau fait partie de ces postures qui impressionnent mais qui ne sont pas complètement inatteignables à condition de s’y exercer très régulièrement !

Bienfaits : la posture du corbeau sollicite intensément les poignets, les mains, les bras et les épaules mais c’est incontestablement notre concentration et notre équilibre qui est mis à l’épreuve. Pratiquée régulièrement, la posture du corbeau permet un très agréable étirement de la colonne vertébrale.

Comment faire la posture : la préparation du socle de la posture que constituent nos deux mains est primordiale. On prendra donc le temps de bien les placer sous les épaules, parallèles entre elles et les doigts bien écartés pour garder l’équilibre. Fléchissez les coudes et ouvrez les genoux que vous allez emboîter au niveau des aisselles. En regardant un point fixe devant vous, basculez vers l’avant.

 

jeune femme dans la posture du corbeau

3. La posture de la cigogne ou Uttanasana

Cette posture est aussi connue sous d’autres dénominations comme la pince debout, la posture des mains aux pieds ou l’étirement intense. Il s’agit d’une flexion avant puissante que les débutants aux ischio-jambiers encore un peu raides auront le droit de réaliser avec les genoux légèrement pliés.

Bienfaits : La posture de la cigogne offre un excellent étirement pour les muscles dorsaux et ischio-jambiers, elle soulage en cas de fatigue, de stress ou de mal de tête.

Comment faire la posture : en partant de la posture de la montagne, placez vos mains sur vos hanches, les pieds parallèles entre eux. Sur une grande inspiration, élancez les bras vers l’avant et sur une profonde expiration pliez le haut de votre corps, vos mains à côté de vos pieds ou coiffant vos chevilles. Etirez bien votre colonne vertébrale et restez dans la posture le temps de deux cycles respiratoires. Au démarrage, on pourra s’aider d’une brique de yoga à positionner sous le front.

 

jeune femme dans la posture de la cigogne

4. La posture de l’alouette ou Bharadvājasana

En voilà une torsion qui m’a l’air tout à fait appétissante (j’adore les torsions) ! Avant de me plonger dans les postures aux noms d’oiseaux, je n’en avais jamais entendu parler. Difficile de dire si Bharadvājasana est populaire ou confidentielle bien que mes recherchent sous-tendent vers la deuxième option. Qu’en pensez-vous ?

Bienfaits : Cette profonde torsion tonifie et étire les muscles de la colonne vertébrale, facilite la digestion et soulage la constipation.

Comment faire la posture : En position assise sur le sol, les deux jambes tendues devant soi, pliez les deux genoux vers la gauche de sorte que vos pieds soient au sol à côté de votre hanche gauche (série I). Tournez le buste vers la droite. Posez la main gauche sur (version 1) ou sous (version 2) le genou droit et la main gauche à côté de la fesse droite. Continuez à tourner le torse vers la droite et regardez par-dessus l’épaule droite. Il existe une autre variante (série II) avec une jambe en demi-lotus et l’autre en héros : on attrape le pied de la jambe positionnée en demi-lotus avec la main du même côté, le bras passant dans le dos. L'autre main est soit sur le genou ou dessous.

Posture de l'alouette - Série I

femme dans la posture de l'alouette de face série I
femme dans la posture de l'alouette de profil série I

 

Posture de l'alouette - Série II

femme dans la posture de l'alouette de face série II
Les deux variations des deux séries de la posture de l'alouette

les deux variations des deux séries de la posture de l'alouette

Crédit photo :

5. La posture du pigeon ou Kapotâsana

Jolies postures d’ouverture du cœur, la posture du pigeon et ses variations font partie des postures de yoga les plus photogéniques mais aussi de celles qui nous font faire le plus la grimace ! La variation royale de la posture du pigeon appelée Raja-Kapotâsana n’est pas à la portée de tout le monde.

Bienfaits : Excellente stimulation pour les hanches, la postures du pigeon permet aussi d’étirer les cuisses, l’abdomen, la poitrine et les épaules.

Comment faire la posture : En partant du chien tête en bas, levez la jambe droite vers le ciel et apportez la vers l’avant entre vos deux mains. Abaissez le genou droit vers le sol, l’autre jambe reste au sol, la plante du pied gauche regarde le ciel. En inspirant, relevez le torse en positionnant vos bras tendus de part et d’autres de vos hanches. Ouvrez la poitrine et regardez vers le ciel. Après quelques instants dans cette posture, rabattez votre torse sur le genou droit, les bras au sol de part et d’autre de la tête.

 

Variante avec le buste relevé

 

jeune femme dans a posture du pigeon variante buste relevé

Variante avec le buste couché

jeune femme dans a posture du pigeon variante couchée

Crédits photos :

6. La posture de la mouette ou Bhega Kriya

Bhega Kriya reproduit la jolie courbure des ailes de la mouette pour un délicieux étirement du dos. C’est une posture tout à fait accessibles aux débutants comme aux yoginis confirmées !

Bienfaits : La posture de la mouette est un excellent exercice de renforcement doux du dos. Elle permet aussi d’étirer le nerf sciatique mis à rude épreuve par de longues heures passées en position assise ou par le porter d’objets lourds.

Comment faire la posture : En position debout, écartez les pieds à largeur d’avant-bras. Redressez le dos et sur une inspiration, lever les bras jusqu’à l’horizontale, paumes vers le bas. En expirant, penchez le dos bien droit vers l’avant. Fléchissez vos poignets afin de diriger vos mains, doigts unis, en direction du sol. Gardez la posture pendant quelques respirations lentes et profondes, les muscles du visage détendus.  

jeune femme dans la posture de la mouette
jeune femme dans la posture de la mouette buste incliné

Crédits photos :

7. La posture du vautour Bhasâsana ou Ranahadduasana

La posture du vautour est une excellente préparation à la posture de la tortue ! Les bras et les jambes reproduisent gracieusement la forme des ailes de l’oiseau.

Bienfaits : La posture du vautour assouplit les hanches, le bassin et les jambes.

Comment faire la posture : En position assise, écartez les jambes dans une grande amplitude. Fléchissez légèrement les genoux et posez la plante de vos pieds, doigts de pied vers l’avant. Sur une inspiration, redressez votre dos puis sur une expiration, pliez le buste vers l’avant en posant les coudes au sol, les mains en prière. Il existe plusieurs variations de la position des mains dans la posture du vautour : les mains recouvrent les pieds, les doigts entrelacés dans le dos, paume vers le bas ou les mains en prière dans le dos.

yogamrita_ranahadduasana_vautour1
yogamrita_ranahadduasana_vautour2
yogamrita_ranahadduasana_vautour3
yogamrita_ranahadduasana_vautour4

 

Crédits photos :

8. La posture du héron ou Krounchasana

La posture du héron n’est pas des plus facile et il est fort à parier qu’il vous faudra quelques années avant de vous sentir tout à fait à l’aise dans la peau de cet oiseau.

Bienfaits : la posture du héron offre un étirement très intense des muscles des cuisses et stimule le système digestif.

Comment faire la posture : En partant de la posture du bâton, pliez le genou gauche au sol à plat comme dans la posture du héros et pliez l’autre genou droit devant vous. Attrapez votre pied droit à l’aide des deux mains et sur une inspiration, tendez lentement la jambe vers le ciel. Expirez et regardez si vous pouvez approcher votre jambe plus près de votre torse. Restez dans la posture 5 à 10 respirations. 

jeune femme dans la posture du héron

Crédit photo :

9. La posture de l’autruche ou Shutarmurgâsana

La posture de l’autruche a une très jolie symbolique, celle de la force cosmique de la création. De manière générale, il serait important de s’identifier à l’animal dont la posture est la représentation, alors c’est parti. Imaginez-vous être une autruche !

Bienfaits : cette posture plutôt intense fait travailler toute la chaîne musculaire postérieure, du bout des pieds à la nuque. Les doigts et les orteils sont très sollicités dans la posture de l’autruche et peut aider à retrouver une meilleure sensibilité de ces régions.

Comment faire la posture : Placez-vous en position debout, les jambes écartées d’une coudée. Montez doucement sur la pointe des orteils. Placez vos bras devant vous à l’horizontale. Puis pliez les genoux en gardant le buste à la verticale et enfin, basculez le torse vers l’avant en gardant le dos bien plat. Baissez les bras vers le bas jusqu’à ce que vos doigts touchent le sol. Il existe plusieurs variantes de cette posture : avec les mains en avant ou au sol, avec une jambe repliée ou levée vers le ciel pour les plus avancées.

 

femme dans la posture de l'autruche noir et blanc
photo posture de l'autruche en noir et blanc

Crédit photo :

10. La posture du paon ou Mayurâsana

Certains y arriveraient naturellement et d’autres y travailleraient pendant des années. Bref, il n’y a pas beaucoup de justice dans la posture du paon. Dans la mythologie védique de l’Inde ancienne, c’est Indra, le roi des Dieux, qui donna au paon ses couleurs flamboyantes en remerciement de l’avoir caché sous son amas de plumes alors brunes lorsque le terrible Ravana le pourchassait. La posture du paon est une belle imitation de l’oiseau quand il a ses ailes repliées en une longue queue.

Bienfaits : La posture du paon renforce la ceinture abdominale et les poignets.

Comment faire la posture : En position agenouillée, placez vos coudes au creux de votre ventre, sous la cage thoracique. Déposez le front au sol et tendez les jambes derrière vous, les orteils touchent le sol. Relevez votre tête, votre regard porte au loin. Basculez le poids du corps vers l’avant, contractez la sangle abdominale et poussez bien sur vos mains. Envolez-vous dans la posture du paon en relevant les pieds à l’horizontale.

 jeune femme dans la posture du paon

Crédit photo :

11. La posture du coq ou Kukkutasana

La posture du coq fait partie de ces postures aussi impressionnantes que difficiles. Pour arriver en Kukkutasana, l’un des prérequis en dehors d’une longue pratique du yoga est de maîtriser la posture du lotus. Car en effet, la posture du coq ressemble étrangement à un lotus en lévitation.

Bienfaits : La posture du coq renforce les muscles des bras et des épaules.

Comment faire la posture : En partant de la posture du lotus, glissez vos bras entre vos cuisses et vos mollets, paumes de main au sol et doigts écartés. Soulever votre corps jusqu’au niveau des genoux.

posture du coq

Crédit photo : 

12. La posture du canard de l’Himalaya ou Karandavasana

Qui aurait pu croire qu’il était difficile d’être un canard ? Karandavasana n’est pas une posture pour les débutants et pourra donner du fil à retordre à ceux qui s’y exerce. Mais quelle satisfaction une fois que l’on arrive à poser ses genoux en lotus derrière ses bras. La posture du canard de l’Himalaya ressemble un peu à celle du coq à la différence près que les bras sont positionnés à l’extérieur du lotus. Partie intégrante de la deuxième série en Ashtanga, la posture du canard de l’Himalaya est un mélange entre la posture du lotus et du corbeau.

Bienfaits : Cette posture très intense développe la force des bras et le sens de l’équilibre.

Comment faire la posture : En partant de la posture du lotus, posez les avant-bras à plat devant vous, paumes vers le sol. Basculez le poids du corps en avant et accrochez vos genoux au-dessus des coudes et tendez les bras.

jeune femme dans la posture du canard de l'himalaya

Crédit photo :

13. La posture de l’oie ou Chakravâkâsana

La posture de l’oie est également connue sous le nom de chat en équilibre. Une posture qui ne paye pas de mine et pourtant, elle n’est pas des plus faciles !

Bienfaits : cette posture renforce la colonne vertébrale.

Comment faire la posture : En partant de la posture de la table, levez la jambe gauche en arrière sur une inspiration. La jambe reste parallèle au sol. A la prochaine inspiration, tendez le bras droit en avant, lui aussi parallèle au sol. Restez dans la posture le temps de quelques respirations. Une variante de la posture de l’oie consiste à lever la jambe et le bras du même côté. Avis aux amatrices d’équilibres !

jeune femme dans la posture de l'oie

Crédit photo :

Si vous connaissez une autre posture de yoga qui porte le nom d’un oiseau, partagez-la dans les commentaires 👇

Vous aimeriez pratiquer le yoga au quotidien mais ne savez pas par quel type de yoga commencer ? Découvrez quel yoga est fait pour vous et quels sont les bienfaits de cette discipline vieille de plusieurs millénaires. Et pour y voir un peu plus claire, découvrez les 5 différentes catégories de postures de yoga

 

Découvrez ici nos tenues de yoga écoresponsables fabriquées en France à partir de matériaux recyclés parfaitement adaptées à la pratique de tous types de yoga !  

Et pour ne rien manquer des actualités de Géopélie, inscrivez-vous à notre newsletter ici en bas de page 👇 ou ici, nous n'en envoyons que deux maximums par mois !

 

     Sources :

     


    Laissez-nous un commentaire !

    Les commentaires seront approuvés avant d'être affichés.